Featured Video Play Icon

Mon voyage à San Francisco

Bon après mon atterrissage réussi, je me suis rendu chez mon hôte de Couchsurfing dans la banlieue de San Francisco, à Fairfax exactement et là j’ai déjà apprécié l’ambiance magique qui se dégageait de la maison.
Au fur et à mesure des minutes qui ont passé, j’ai rencontré des tas de gens, tous habitants de la maison, à plus ou moins long terme. D’autres Couchsurfers venus partager un espace de la maison.

Il faut savoir que les propriétaires sont Bill et Ticor, deux hommes de 51 et 70 ans respectivement, deux hippies avec la main sur le cœur, très gentils et qui ont su faire de leur maison un havre de paix magnifique.

Une fois arrivé sur place, j’ai donc rencontré tout le monde, les gens venaient de partout, Il y avait moi, le Français, un Italien, une allemande, un uruguayen, deux chinois qui sont arrivés un jour après moi et bien sur des américains venus chercher logement et changement de vie ici, dans la Butterfly House. Chacun avec un but différent dans leur vie.

Je me rappelle avoir rencontré un homme qu’on appelait Cosby ( Rien à voir avec le Bill Cosby ), il chantait et jouait de la guitare de 10h du matin a 22h, le soir, non-stop dans la bonne ambiance, Le couple Italo-Allemand prévoyais de partir quelques jours après moi en voiture direction le Mexique et l’Amérique du sud, tandis que les autres faisait aussi leur petit bout de chemin, une vraie bonne ambiance, magique.

Bon, le premier jour c’est bien passé puisque Bill et Ticor m’ont emmené en vadrouille pour voir un des plus beaux couchers de soleil de ma vie, THE SUNSET de malade.

Et voilà, la soirée est venue, ils m’ont invité à dîner, bref, SF commençait très bien. Vive le Couchsurfing.

Premiers jours à San Francisco City

Voilà, après mon arrivée, j’ai décidé que le premier jour en Californie, j’irais voir la ville, San Francisco, ou Frisco pour les intimes.
J’ai pris deux bus pour m’amener de Fairfax à SF, mais je n’ai pas atteint SF tout de suite, je me suis arrêté au Ferry qui relie l’autre côté du Golden Gate a San Francisco pour 11$; Ce fut une belle traversée, avec la baie, une vue sur Alcatraz.

Et ensuite, me voilà lâché dans la ville la moins bien organisée pour les transports en commun. C’est vrai que là-bas pour se déplacer il faut avoir une connaissance accrue des bus, de leurs horaires et des lieux où ils passent sinon on est coincé.

Article qui pourrait vous intéresser :  TOP 8 des choses à faire à San Francisco

Il n’y a pas de métro bien organisé a part le BART qui relie tout Market Street (la rue principale d’un bout à l’autre et jusque l’aéroport, mais sinon c’est tout. )

En fait, en arrivant, j’ai beaucoup marché, ne sachant pas quel bus prendre alors je me suis servi de mon GPS et de mon Google sur mon téléphone pour savoir quoi faire et voir. Et je suis arrivé après une longue marche à Union Square.

Donc je découvre la place ou tout le monde vient se rassembler, il y avait une patinoire ici, mais contrairement à New-York, je n’ai pas patiné ici. On pouvait apercevoir le gros sapin de noël offert par le magasin Macy’s qui a aussi sa place à San Francisco. Même s’il est aussi grand, il y a clairement moins de monde qu’a New York à l’intérieur.

A la fin de ma journée de  » découverte  » je suis rentré tranquillement en réussissant à dégoter un bus pour retourner à Fairfax.

Alors, je pourrais énumérer mes jours un par un comme pour New York, mais je ne vais pas le faire en fait étant donné que mon séjour à San Francisco s’est révélé relativement ennuyant par rapport aux autres villes.

Quand j’ai dit que je me suis ennuyé, je veux dire par là que la ville a à mon sens moins d’attraits que les autres pour moi.
Il faut dire que San Francisco est une ville artistique avec un esprit très ouvert, mais je n’ai pas trouvé de quoi m’y intéressé, hormis le fait des paysages époustouflants tels que le Golden Gate Park et Golden Gate Bridge.

En parlant justement de du Golden Gate Park, il faut savoir qu’il est plus grand que Central Park à New York de 20% et a une diversité incroyable. On peut y voir des bisons, des marais avec des nénufars, de grands étangs et lacs et tout au bout, la plage appelée  » Ocean Beach « .

Il est aussi possible de visiter plusieurs musées implantés au sein du parc, un Jardin Japonais luxuriant, mais l’intérêt est de louer un vélo et de parcourir le parc de fond en comble, et d’y passer un après-midi en compagnie d’amis, de pique-niquer. Pensez tout de même à passer par le conservatoire de fleurs, ou encore la serre aux papillons qui sont deux endroits à ne pas rater.

Article qui pourrait vous intéresser :  Visiter Los Angeles : Comment se déplacer dans la ville

Le conservatoire de fleurs conserve de nombreuses variétés de fleurs exotiques, carnivores, vivaces et rares et il en va de même pour la serre aux papillons.

Le côté classique de San Francisco…

Il y a deux choses très connues à SF, c’est bien sur le Golden Gate Bridge, le fameux pont rouge qui relie la ville à tout la région nord et qui est très réputé mondialement.

De très bon point de vue sont disponibles dans les montagnes aux alentours pour des prises de vues inoubliables. Un ancien fort de guerre est aussi disponible de l’autre côté du pont en quittant San Francisco, il s’agit d’un ancien avant-poste utilisé pour surveiller les invasions par la mer, et des identiques à celui-ci sont disséminés le long de la côte avec des anciennes installations de tourelles militaires encore visibles.

Un autre côté classique et représentatif de San Francisco c’est bien sur les fameuses  » Cable Cars « .
C’est quoi une Cable Car ? Et bien c’est un des transports en commun de la ville et très ancien et toujours opérationnelles aujourd’hui.

Pour le cours d’histoire, elles ont été mises en place en 1873 et ont eu un succès fou dès leur mise en activité commerciale a tel point qu’il fut un modèle pour le reste du transport en commun de la ville et des autres villes aussi.
Son conducteur est le Gripman et il doit veiller au bon fonctionnement de la machinerie et notamment du levier. Le métier de Gripman à permis a certains d’entre eux d’être très célèbres à San Francisco.

Le coût d’un trajet de Cable Car est à 6$ !

La visite, c’est par là, suivez le guide !

Une autre chose à faire et en prenant les cable cars, c’est de voyager au cœur de la ville en montant dans les hauteurs en passant par Chinatown et de finir par exemple sur la même ligne de Cable car par Fisherman’s Wharf et les quais.

Chinatown est le quartier chinois comme l’indique son nom, on y découvre des temples, des restaurants et un hôpital chinois mais il en ressort que c’est un quartier assez pauvre, en tout cas, ça y ressemble.
On y mange bien et pas cher là-bas.

Ensuite, le Cable Car vous emmène dans les hauteurs de la ville et vous apercevrez ce que l’on voit dans les séries TV telles que MONK ou CHARMED pour les séries TV connues qui se passent là-bas avec de belles et longues rues très typiques puisque SF est sur une colline.

Article qui pourrait vous intéresser :  San Francisco - Cable car

Et enfin, vous pouvez changer d’itinéraire et vous rendre ou vous le voulez. Mais en continuant, il est possible de se rendre à Fisherman’s Wharf un lieu très animé et intéressant de la ville.

Là-bas, en allant vers l’ouest vous arriverez au Maritime National Historical Park  et vous avez une plage, vous avez accès à un parc et en allant vers l’ouest vous pourrez travers le Fort Mason Park qui finira par vous faire longer un port avec des petits voiliers très sympa, des quartiers résidentiels avec de belles demeures de style victorien.
Très typique là-bas, on voit des installations publiques pour faire de la musculation gratuite, en plein air.

En continuant sur cette voie là (ce qui représente quand même plus de 6km de marche), vous pouvez rejoindre le Golden Gate Bridge en faisant une halte par un beau parc appelé le «  Palace of Fine Arts « , un étang et de belles colonnes qui invitent à la relaxation. De belles photos à faire à cet endroit.

Alors, si à Fisherman’s Wharf vous prenez l’autre direction, opposée au Fort Mason, vous pouvez vous rendre sur les quais, arriver sur l’Embarcadero (Ou arrive le Ferry dont je vous ai parlé au début de l’article), et où on peut aussi partir pour en direction de la prison-île, ALCATRAZ, connue sous le nom  » Le Rocher « .

Sur l’Embarcadero vous trouverez le quai 39, une grande zone commerciale en plein-air comme on sait le faire en Amérique ou on trouve de tout; des magasins pour les gauchers, des souvenirs, des magnets en forme de Donuts, des bijoux, des restaurants, etc…
Mais là-bas, il règne une ambiance de malade avec des musiciens, des spectacles de magie, et l’attraction principale, la zone à phoques (les lions de mers de Californie ).

On peut facilement passer plusieurs heures au quai 39 en dépensant peu d’argent, selon vos choix, visitez notamment la boutique authentique de souvenirs de célébrités. Des guitares originelles, des objets de films & Séries TV, des maillots de sportifs célèbres ( Lionel MESSI par exemple )

Voilà, mon parcours à San Francisco…En espérant que vous avez apprécié l’article, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux.