Featured Video Play Icon

Êtes vous un touriste ou un voyageur ?

Il y a un monde entre le touriste et le voyageur et pourtant, ils ne sont pas si différents l’un de l’autre. Comparons !
J’ai relevé pour vous à travers mon expérience de voyageur, mais aussi dans le monde du touriste que j’ai côtoyé 24h/24, 7j/7, lors mon travail à Venise en tant qu’animateur sur un bateau de croisière fluviale.

Qui est qui ?

Quand on parle de touriste, la plupart du temps on imagine cet homme avec son short, sa chemise à fleur, son chapeau et son appareil photo autour du cou et sa carte en main, en gros eux :

En revanche, quand on entend parler de voyageur, on pense parfois à Indiana Jones, à l’aventurier baroudeur, au sac à dos bien rangé, une barbe de trois semaines et des grosses chaussures de randonnées (car c’est bien connu que le voyageur baroudeur voyage à pied tout le temps).

Le but du touriste et du voyageur (en général)

Le touriste, lui, ne part pas en voyage, il part en vacances. Il part pour se relaxer, profiter de Farniente pendant ces deux semaines de vacances bien méritées ( selon lui, bien sûr ).

Le voyageur, en revanche, ne part pas en Vacances, bien sur que non ! Il part en Voyage, un voyage qui est une aventure immense ou il veut découvrir les plus grands monuments du monde et partir à la rencontre du peuple local pour apprendre comment il vit. Il peut partir sur de plus grandes durées allant d’un mois à plusieurs années parfois, selon le voyage.

Un touriste sera plus enclin à rester dans des zones urbaines, dans son hôtel avec accès plage pour aller bronzer ou encore directement à la piscine du même hôtel.

Article qui pourrait vous intéresser :  Pourquoi je ne suis jamais seul quand je voyage en solo ?

Un voyageur, aguerrit ou non, voudra au possible éviter les villes. Bien qu’il n’ait souvent pas le choix d’atterrir dans une grande ville lorsqu’il vient en avion, il voudra partir dans les coins plus reculés, là où il y a moins de touristes pour vivre une expérience plus rare et inédite.

Du côté des vêtements…

Le touriste moyen va s’habiller plus ou moins comme il est chez lui. Même si le stéréotype du short chemise et appareil photo/Caméra n’est pas si faux, il tentera quand même de garder un confort vestimentaire proche de chez lui et il achètera en souvenir des vêtements locaux pour les mettre chez lui lorsqu’il invitera ses amis ou sa famille à voir les photos de vacances.

Quant au voyageur moyen, il va s’habiller de manière à optimiser son voyage. Un pantalon qui respire pour pas avoir trop chaud, ou en matière qui réchauffe dans le cas contraire, il faut un haut qui en coton car c’est mieux pour la transpiration, des chaussures au top dans lesquelles tu te sens bien pour les longues heures de marche que tu peux avoir à faire parfois.

Il n’a pas nécessairement la place pour acheter des vêtements souvenirs, ou bien il le fera pour remplacer d’autres vêtements devenus inutilisables, mais ce n’est pas forcément son objectif.

Principe de base !

Le principe de base d’un touriste, c’est la sédentarité, se poser, ne rien faire et ne pas bouger !

Le principe de base qui anime un voyageur, c’est le mouvement.
Un voyageur se veut nomade, autrement, il ne voyage pas vraiment.

Article qui pourrait vous intéresser :  Partir en voyage : Ce que ça représente pour moi !

Do you hablas Deutsch ?

Un autre trait du touriste est qu’en général, les langues étrangères ne sont pas son fort. Il ne parle que sa langue natale et à du mal à aligner deux mots en anglais pour commander un coca cola dans un pays étranger. Un dictionnaire électronique ou pas selon l’âge est de rigueur.

Le voyageur lui, surtout s’il n’est pas à ses débuts, parle au moins assez bien l’anglais pour pouvoir se débrouiller dans un pays, voire il parle les bases ou des mots suffisants pour s’en sortir un minimum, car il se sera préparé avant d’arriver sur place. L’utilisation de Google traduction peut s’avérer utile, mais en général, il est au fait des nouveautés pouvant l’aider comme l’option qui permet de traduire un texte via la caméra de son Smartphone.

Pour les futurs backpackers en Australie, et pas que, on sait qu’il est évident que partir Down Under est une raison pour apprendre l’anglais ou bien le perfectionner. C’est l’exception du voyageur.

La différence d’organisation

Le touriste va réserver 1 an à l’avance ses vacances en prenant soin, soit de retourner là où il a été auparavant, soit opter pour une toute nouvelle destination au meilleur prix sans forcément passer des heures à rechercher les bons plans. On se rappelle qu’il est là pour ne rien faire, ou alors prendre des packs complet d’excursions.

Le voyageur va fouiner sur le net à la recherche du moindre bon plan sur place et cherchera à payer le moins cher possible. Le but étant bien souvent d’avoir le moins de dépenses possible car il doit étaler son budget sur plus ou moins long terme et ne peut pas se permettre des dépenses extravagantes.

Article qui pourrait vous intéresser :  Le Top 20 des lois étranges dans le monde

Il peut organiser son voyage avec un itinéraire à suivre ou bien partir totalement à l’aventure en ayant aucun logement lorsqu’il atterrit dans la première ville de son voyage.
Il est parfois aussi utile au voyageur de rejoindre des visites guidées, car sans cela, il ne pourrait pas accéder à des lieux incroyables à voir, je pense notamment aux Lower et Upper antelope Canyons en Arizona, USA.

Enfin, le touriste va vouloir bien souvent retrouver un confort supérieur ou égal à ce qu’il a chez lui pour ses vacances. Le camping est envisageable, mais bien souvent, il n’est pas sauvage.

Le voyageur, lui, est capable d’aller camper dans la nature sauvage et va bien souvent en auberge de jeunesse dans des dortoirs de 4 à 20 personnes voire 30 dans certains endroits avec des conditions de vie parfois barbares… ( Slips et chaussettes sales par terre, restes de nourriture, vomis nocturne, voisin de lit très bruyant, etc )

Le touriste et le voyageur sont très différents des un des autres et je terminerais par cette citation trouvée sur un forum de voyage donc la source est inconnue :

«  Un touriste est un voyageur amateur, un voyageur est un touriste pro »