Accueil / Conseils aux voyageurs / Séjour à Marrakech – Bons plans et découvertes surprenantes

Séjour à Marrakech – Bons plans et découvertes surprenantes

Partager

Le Maroc… je n’ai déjà pas de mots au début de cet article pour parler de ce pays. J’y suis rentré à Marrakech et j’ai passé 10 jours dans ce pays. Je vous raconte tout !

Les marocains sont accueillants

C’est une vérité, on ne peut pas le nier. Le cliché dit que c’est un peuple accueillant et je n’ai jamais été aussi chaleureusement accueilli que là-bas. A l’arrivée à l’aéroport, mon chauffeur réservé par mon Riad m’a attendu une heure de plus à cause d’une alerte à la bombe à Orly et d’un retard pour l’embarquement du vol. Bref, ça commençait bien vous me direz.

Il m’a accueilli chaleureusement,sympathiquement à 22h le soir, et m’a accompagné jusqu’au Riad Amskal ou j’ai pu rencontrer Ouafi, le manager de l’établissement qui s’est occupé de mon sac à dos.

Le patio du Riad Amskal à Marrakech
Le patio du Riad Amskal à Marrakech

A l’arrivée au Riad, Ouafi m’a offert le thé traditionnel, mon premier thé marocain et je n’ai eu de cesse d’en boire très souvent à ce riad ou en dehors. Nous avons discuté dès ce premier soir d’un peu de tout, de la ville elle-même, il m’a donné deux trois conseils, je lui parlais des visites que je voudrais faire, notamment dans le désert, et on a même fini par comparer la politique française et marocaine autour de ce thé et de ces pâtisseries marocaines. Un vrai accueil, un vrai régal, mais il me fallait un peu de sommeil.

Mes premiers pas à Marrakech

Sortir de mon Riad le premier jour a été une belle surprise puisque je ne savais pas à quoi m’attendre. Je découvre donc des ruelles étroites dans le quartier de Sidi Mimoun et j’accède à une grande rue qui longe un des palais royaux de la ville, mais le Roi, lui, n’était pas là !
Dans la longue rue, je suis allé vers un jeune qui tenait un petit magasin qui vendait un peu de tout et notamment ce qui m’intéressait, une carte sim locale et une recharge pour pouvoir partager quelques clichés sur instagram le long du voyage et aussi tenir informé mes proches de temps à autre. Il m’a bien aidé et s’est occupé de l’activation rapide en 10mn, tout était près et ça m’a coûté 20 dirhams pour la carte Sim et 20 dirhams pour la recharge de deux Gigaoctets de données internet chez INWI, un des opérateurs marocains (Je ne le recommande pas car une fois sortie des grandes villes, vous n’avez plus ou peu de réseau).

La rue du Riad ou j'ai logé à Sidi Mimoun, Quartier de Marrakech
La rue du Riad ou j’ai logé à Sidi Mimoun, Quartier de Marrakech
Bon à savoir !

La conversion de monnaie est très simple à faire. 1 euro = Environ 10 dirhams. Calculez en multiple de 10 et vous serez toujours proche de la verité.

Ça veut donc dire que 1 dirham = 0,10 euro ! Vous verrez pourquoi j’en parle plus loin dans l’article.

Bref, direction les points stratégiques et touristiques puisqu’au départ, je suis venu à Marrakech pour ne rien faire et glander comme on dit…je voulais des vacances. Au final, j’avais quand même une caméra dans chaque main… cherchez l’erreur.

J’arrive donc au pied de la mosquée de la Koutoubia, la plus grande mosquée de la ville, datant du 12eme siècle. Le monument est impressionnant et c’est d’ailleurs ici que je vais subir ma première arnaque à Marrakech !

La mosquée de Koutoubia et des orangers
La mosquée de Koutoubia et des orangers juste devant

Eh oui, la réputation de la ville n’a pas tardé à se dévoiler (sans jeu de mot) car une jeune femme qui répondait au prénom de Meryem est venu me parler, m’a questionné sur un tas de choses…. »Tu es marié ?, Tu es venu faire quoi à Marrakech avec les caméras ? Et en parlant, elle m’a bien eu, elle m’a attrapé le bras et m’a dessiné un scorpion sur l’avant bras au henné….et hop, à la fin, on me supplie de donner quelque chose pour le service…que je ne voulais pas.
J’ai donné 100 dirhams ( car je n’avais pas de monnaies sur moi ) et je suis parti continuer mon chemin.

Conseils très utiles :

A Marrakech, dès le premier jour, faites en sorte d’obtenir des pièces de monnaies de 1 à 5 dirhams, voire quelques 10 aussi. Mais pleins de 1 dirham. Ils vous serviront à donner la pièce à tout ceux qui demandent un service pour tout et n’importe quoi.

Ne donnez pas à tout le monde, mais parfois, faites un bon geste. Ce qui représente 10 ou 20 centimes d’euros, représente au cumul d’une journée, un petit fortune pour pas mal de gens qui mendient ou qui sont dans le besoin.

Par principe, je ne donnais qu’à ceux qui travaillait ou faisait quelque chose qui justifiait un petit pourboire…Allant d’une simple danse en costume traditionnel au charmeur de serpent très touristique au mec qui me sert un bon repas. Ça dépendra de vous, mais gardez à l’esprit que vous êtes aisés pour le pays.

Mon conseils concernant la monnaie sert aussi à éviter de sortir des billets à tout bout de chant car même si je n’ai pas vu ni ressenti d’insécurité côté voleur, si un marchand voir que vous avez des billets, le message passera très vite et vous serez harcelé pour qu’on vous montre n’importe quel petite chose contre une pièce. 

Un danseur ambulant sur la Place Jemaa El Fna
Un danseur ambulant sur la Place Jemaa El Fna

Bref, ceci étant dit, continuons !

La richesse d’une ville dans un pays très pauvre

Marrakech est une ville touristique au possible. Cette ville est (et je vais être très large dans ma comparaison), le Las Vegas Marocain, si j’ose.
Pour autant qu’il n’y ait que deux casinos en ville, c’est surtout la comparaison pour ses animations. A Las Vegas, dans les rues, on se fait solliciter par des vendeurs à la sauvette, des gens qui sont déguisés en stars pour faire la photo comme à Los Angeles et même des gens qui veulent vous vendre des services réservés au moins de 18 ans. C’est aussi une ville basé sur la fête, ne l’oublions pas !

Eh bien, pour Marrakech, c’est pareil à différents niveaux. Vous avez Gueliz, le quartier shopping et fête ou toute la journée vous aurez de l’animation puisqu’un tas de gens déferlent pour aller dans les boutiques de vêtements, le Starbucks Coffee et le Macdonalds. C’est un quartier très européanisé contrairement au reste de la ville.

Un coucher de soleil à Gueliz devant une boutique Orange
Un coucher de soleil à Gueliz devant une boutique Orange

Il y a aussi des boites de nuits réputées à Marrakech ou vous pourrez aller vous défouler, voire draguer pour trouver un beau marocain ou une belle marocaine en voyage et qui sait, l’amour frappera peut-être.

Attention Danger !

Je vais vous donner une information qui peut-être utile. Ceux qui vont en boite de nuit au Maroc en général et que souhaitent draguer. La loi est très stricte à ce sujet. Il est tout bonnement illégal de passer la nuit avec une personne marocaine dans une chambre d’hôtel si cette personne n’est pas votre femme ou mari. Il vous sera demandé un certificat de mariage et/ou si vous voulez passer outre et faire semblant, vous risquez de voir débarquer la police et la prison pour la personne marocaine.

C’est la loi, donc soyez prudent. Je le précise car c’est un sujet dont on m’a beaucoup parlé sur place, alors je transmet le message.

Ensuite, dans le quartier de l’hivernage, vous aurez les résidences et villas des gens riches, et n’oublions pas bien sur, le quartier autour de la place Jemaa El-Fna, la place la plus connue de Marrakech.

Un coucher de soleil sur une terrasse panomarique de la place Jemaa el Fna
Un coucher de soleil sur une terrasse panoramique de la place Jemaa el Fna

Cette place Jemaa El-Fna est réputée pour sa taille et son ambiance. On y retrouve des marocains et des marocaines qui se démènent pour obtenir le maximum d’argent possible en vendant des services de tatouages au henné sur des tabourets, des danseurs ambulants, des charmeurs de serpents, des dresseurs de singes en couche-culotte.
Vous croiserez aussi à n’importe quelle heure, mais surtout le soir, des femmes et enfants qui vendront des paquets de mouchoirs à 5 dirhams. Tout le monde n’a pas constamment besoin de mouchoirs mais vous n’en manquerez pas au besoin.

C’est triste !

Ce qui à mon sens est déplorable contrairement à d’autres choses, c’est le sort des jeunes enfants qui sont rarement plus haut qu’une table de terrasse et qui viennent demander quelques sous contre ces mouchoirs ou bien parfois même des cigarettes. Il n’est pas rare de les voir encore à 23 heures déambuler sur la place en quête du moindre dirham salvateur.

Si vous vous asseyez à une terrasse de café sur la place, pensez à observer ces enfants. Ils gardent tout de même leur côté d’enfant, sautille en se déplaçant, s’amuse de la moindre chose, comme un enfant devrait le faire sans se soucier des problèmes d’argent et l’usage qu’il en est fait.

Soyez assurez de retrouver une ambiance touristique et locale sur la place Jemaa El-Fna ( ou Jamaa El-Fna selon les panneaux) et allez prendre un bon thé vert sur un terrasse panoramique au coucher du soleil, la vue sur la mosquée de la Koutoubia est magnifique et le chant de l’appel à la prière de la fin de journée y rajoute une ambiance particulière.

Un petit thé sur la place Jemaa El Fna
Un petit thé sur la place Jemaa El Fna

Le soir, allez manger à un des stands de nourriture (voir la vidéo pour les découvrir) et vous passerez un bon moment et n’hésitez pas à parler à vos voisins, c’est l’occasion de faire connaissance avec d’autres voyageurs.

Que voir et visiter à Marrakech ?

Bien entendu, aller à Marrakech, c’est synonyme de vacances. Toutefois, si on y est pas préparé, il n’y a pas la mer. elle est à deux ou trois heures de route.

Du coup, c’est l’occasion rêver de découvrir les richesses culturelles que la ville ocre offre à ses visiteurs.

Je vous place sur la carte en-dessous, les lieux les plus visités à Marrakech :

Je recommande parmi tous ces lieux d’aller voir le Jardin Majorelle un jour ensoleillé (comme si c’était rare là-bas). Ce jardin est magique avec son entrée de bambous verts qui apportent un contraste magique avec le bleu des constructions. Un endroit relaxant et historique.

Un homme entrain de peindre au Jardin Majorelle
Un homme entrain de dessiner au Jardin Majorelle

Il  vous reste bien sur les deux palais, El Badii et La Bahia, deux histoires différentes, deux choses à voir différentes.
L’avantage d’aller au palais de la Bahia, c’est que vous êtes à deux pas du souks des épices du quartier Mellah. A ne pas rater donc !
N’oubliez pas les tombeaux Saadiens, grandes part historique du Maroc.

Se rendre à la Palmeraie de Marrakech, c’est un endroit, où, sans aller trop loin, vous pouvez monter à dos de dromadaire et vous promener entre les palmiers.

Conseil d’un local !

Si vous allez par vous même à la palmeraie, le manager du Riad, un ami maintenant, m’a conseillé fortement d’éviter de m’enfoncer seul dans la palmeraie. Il y a des petits bidonvilles et lui-même ne serait pas tranquille d’y marcher. Je ne dis pas qu’il s’agirait de coupe-gorge, mais vous risqueriez peut-être de repartir allégé de votre portefeuille voire autre chose. Après à vous de voir.

Enfin, comment ne pas parler des Souks quand on est à Marrakech. Quelle aventure !
Au départ de la place Jemaa El-Fna, vous pourrez rentrez dans des ruelles plus ou moins étroites ou se croisent marchands, touristes, locaux, et mobylettes.

Une des rues dans le souks proche de Jemaa El Fna
Une des rues dans le souks proche de Jemaa El Fna

Conseil personnel : Perdez-vous ! En vous perdant dans le souks, vous trouverez parfois des merveilles. Là ou le souks est bondés de gens, j’ai, par exemple, trouvé l’entrée d’un grand marché de poulets et de coqs ou l’on vendait la viande, les œufs  ici. Il n’y avait personne à part une poignée de locaux dans une cour loin des regards de touristes. Au milieu de ces poulets, un magasin de chichas s’était logé ici. Qui le trouverait celui-ci….?

Négocier, c’est tout un art

Au milieu de ces souks, vous allez être sollicité par les marchands qui chercheront le moindre regard pour attirer votre attention et remarquer votre « intérêt ».

Si vous voulez faire du Shopping, allez-y, mais négociez car les prix sur place qu’on vous annonce, sont en général 3 fois plus cher que ce que vous pouvez en tirer. Une Djellaba à 200 dirhams peut vite descendre à 70 dirhams si vous insistez intelligemment. En somme feignez le désintérêt, ne descendez pas trop bas et le marchand va descendre les prix.

Des articles en vente dans le souks
Des articles en vente dans le souks

Commencez même par quitter sa boutique après avoir négocier, il viendra vous rechercher encore. Ça s’appelle  » Vendre à l’usure ». En insistant, le marchand pense vous vendre son article à la longue.

Je rappelle que les articles ne sont pas tous de mauvaises qualité, parfois ils sont de très bonne qualité, mais pour le pays, les prix énoncés DOIVENT TOUJOURS se négocier. C’est une institution au Maroc.

Une autre rue, d'autres objets
Une autre rue, d’autres objets du souk

Maroquinerie = Maroc

Peut-être ne le saviez-vous pas, mais le terme Maroquinerie prend ses racines du Maroc. Ici, l’art de travailler le cuir est un vrai travail et une vraie fierté pour les Marocains. Bien qu’on trouve des tanneries réputées pour ses photos à Fes, il y en a aussi à Marrakech dont une qui est la Grande Tannerie de Marrakech. Je ne ferais l’affront d’essayer de prononcer son nom ni de l’écrire, ça serait pas très proche du vrai nom.

La tannerie connue de Fes - source : http://www.rendala.com
La tannerie connue de Fes – source : www.rendala.com

En me perdant dans les rues, je suis tombé sur ce que nombreux voyageurs/touristes à Marrakech ont décris comme une arnaque. Un jeune homme m’a abordé, m’a parlé de la tannerie et m’a pointé du doigt une direction. Puis un second en mobylette m’a accosté pour m’en reparler 50 mètres plus loin et m’a proposé de le suivre en montant avec lui.
Puisque je voulais filmer la tannerie, je suis monté avec lui et il m’a fait faire un tour de Marrakech de bien 20 minutes pour me déposer à la tannerie, comme si de rien n’était.

 » Je ne suis pas un guide, tu ne me dois rien  » a t-il répété sans cesse. Arrivé sur place, il ne m’a rien demandé et m’a refilé à son ami de la tannerie qui sans rien me demander à commencé son tour détaillé. Allez-voir la vidéo et suivez le lien pour regarder l’extrait de deux minutes ou le guide de la tannerie explique en détails le procédé de tannage manuel à Marrakech. Très intéressant.

La grande Tannerie de Marrakech
La grande Tannerie de Marrakech

D’ailleurs, l’avez-vous visité aussi, qu’en avez-vous pensé ? Laissez-moi savoir dans les commentaires s’il vous plait.

La visite finie et le tournage aussi, j’ai eu le droit au  » Je vais te montrer maintenant, la finition  » ou autrement, passage par une boutique partenaire de la visite. (:rires:).

A l’intérieur, on m’a fait faire un tour du magasin, des sacs, des portefeuilles, des ceintures….en peau de chèvre, mouton, dromadaire, mouche tsé-tsé …..De tout ! Bon ce dernier n’y était pas, mais presque.

La finition du cuir, des portefeuilles colorés
La finition du cuir, des portefeuilles colorés

Je suis reparti après avoir négocié en buvant le thé (encore) avec un sac en cuir, un portefeuille et une ceinture. Le tout m’a couté 150€ pour un prix de départ de 300€. Une bonne négociation je dirais. Je n’ai pas non plus souhaité descendre trop bas car en ayant vu la dureté de leur travail, debout, dans des cuves de chaux et de fientes de pigeons, on se dit qu’ils ont du mérite. Les conséquences sur la santé sont assez grave d’ailleurs comme le guide me l’expliquait pendant la visite.

En somme…

Je retiendrais de Marrakech sa bonne humeur, sa jovialité constante et son ambiance chaleureuse mais je n’oublierais pas aussi que les Marocains sont des gens pauvres d’un côté mais riche d’une culture incroyable dont ils sont extrêmement fière.

J’aurais l’occasion de reparler de Marrakech et du Maroc, bien entendu. Mais pour le côté touristique pur de la ville, c’est déjà un bon aperçu.

Comme toujours, si vous avez des questions, je répondrais sur Facebook ou même dans les commentaires en bas.

A bientôt #Ontheroad !

La boiboite à commentaires

commentaires

A propos Kevin

Hey salut, Moi c’est Kevin !

Je suis un blogueur voyageur qui adore découvrir un tas de choses et partir à la rencontre de peuples et cultures différents, c’est bien plus enrichissant que tout le reste pour moi.

Je vous partage ma passion et vous donne mes conseils pour vous préparer vous aussi à visiter les endroits ou je suis allé, comme Les Etats-unis, l’Australie ou encore d’autres destinations.

A voir aussi

L'arrivée à la vallée de Reykjadalur

Roadtrip en Islande : Lögberg et Reykjadalur

L’histoire Islandaise ne date pas d’hier et dans ce pays encore très sauvage, on peut …

2 commentaires

  1. Tu me donnes envie d’y retourner d’y donc !
    LadyMilonguera: Mon dernier article en date…L’époustouflante co-cathédrale Saint Jean de La ValetteMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge