Accueil / A ne pas rater / Roadtrip en Islande : Lögberg et Reykjadalur

Roadtrip en Islande : Lögberg et Reykjadalur

Partager

L’histoire Islandaise ne date pas d’hier et dans ce pays encore très sauvage, on peut trouver des traces directes de celle-ci. De l’autre côté, on peut aussi s’enfoncer dans les terres et se détendre dans des sources chaudes, comme à Reykjadalur, je vous y emmène !

Histoire : Lögberg, ou la création de l’état Islandais

En fait, en Islandais, le nom de Lögberg veut dire  » Rocher de la loi  » et c’est l’endroit où à été proclamé le premier parlement Islandais en 930. Ce parlement, en Islandais, s’appelle Alþing ou Althing prononcé ainsi a donc, comme vous l’aurez peut-être compris, été crée en plein Thingvellir, le parc national qui d’ailleurs, veut dire  » Plaines du Parlement « .

Il faut savoir que depuis cette date de 930, l’Islande a été proclamée  » État libre d’Islande  » ou encore  » République d’Islande  » et on parle même en anglais de « Iceland Commonwealth« .

Le principe de base étant qu’un Gardien des lois devait avoir en tête l’intégralité des lois de cette république. Il avait un temps imparti de 3 ans pour les déclamer toutes. C’était la seule personne a recevoir un salaire à l’époque, il fut choisit par l’assemblé législative d’Islande qu’on appelle « Lögrétta »

Le drapeau Islandais à Lögberg
Le drapeau Islandais à Lögberg – wikimedia.org

A l’heure d’aujourd’hui, il est impossible de dire quel est l’emplacement exact car deux lieux précis ont été déclarés. L’un deux est à l’emplacement du drapeau de l’Islande qui flotte sur les lieux et un autre serait directement au sein de la faille Almannagjá.

De plus, la république d’Islande prit fin en 1262 mais l’Althing a continué à se rassemblé jusqu’à la fin du 18eme siècle. Il fut rétablit 50 ans après, en 1844 et déplacé à Reykjavik.

 

Lögberg
La vue depuis Lögberg

En route pour Hveragerði et Reykjadalur

Bon, une fois cette page d’histoire tournée, il est grand temps de se rendre dans la ville de Hveragerði et de garer la voiture pour aller se détendre dans les premières sources chaudes que j’ai rencontré en Islande.

Reykjadalur
Direction : Reykjadalur

Où c’est Hveragerði ?

Quand vous êtes arrivé dans la ville Hveragerði, il faudra monter au nord de la ville et suivre la route de Reykjadalur pour arriver au camp de base ou vous ne pourrez plus conduire.

Sur la carte, ce qui est en violet est la partie ou on peut encore rouler, et la partie en vert, c’est tout le côté randonnée, donc à pied, celle qui représente environ trois kilomètres.

Un sac sur le dos, et go !

La voiture garée au parking en bord de route, je prend mon sac et c’est parti pour l’ascension qui me mènera vers ma récompense, une jolie baignade de deux heures dans une rivière chaude… le pied ! Mais avant ça, une longue marche dans le vent très fort et la pluie qui l’accompagne m’attend.

 

Premier pont au départ de Reykjadalur
Premier pont au départ de Reykjadalur

Autant vous dire que en commençant, ça me paraissait super difficile mais qu’au final, c’est très sympa. Il faut aimer se faire fouetter le visage par le vent froid et la pluie, a tel point que sur une partie du trajet, il y avait de l’herbe et elle était aplatie par la force du vent et ses rafales (visible dans la vidéo) .

Un des ravins où il ne faut pas tomber
Un des ravins où il ne faut pas tomber

Tout le long du chemin, c’est de la terre, sauf au tout début. Vous en prenez plein les yeux à chaque virage, chaque changement de décors, entre les nappes de boue bouillonnante, les fumerolles qui empestent, les passages en bord de ravin vertigineux et les cascades en contrebas, vraiment, c’est incroyable et très coloré.

Nappe de boue en ébullition à Reykjadalur
Nappe de boue en ébullition

Si vous avez l’œil, sur les pans de montagnes qui vous entourent, vous verrez même quelques moutons sauvages qui vous observent.

La route est longue et le paysage joli
La route est longue et le paysage joli

Et au bout d’une petite heure de marche, ça y est, vous passez dans le nuage de fumée nauséabondes pour qu’apparaisse devant vos yeux cette rivière chaude, vous êtes dans la vallée de Reykjadalur !

L'arrivée à la vallée de Reykjadalur
L’arrivée à la vallée de Reykjadalur

Autant vous dire qu’à ce moment-là (et je ne sais pas pour ceux d’entre vous qui l’ont fait), mais ma seule envie, malgré le froid externe, était de me déshabiller près des petits portants en bois pour vous isoler, déposer mes affaires et sauter dans cette rivière. Ce que j’ai fais…mais…. !

Ne pas faire n’importe quoi, c’est important !

Il y a un mais… Ne sautez pas n’importe où !

En fait, vous remarquerez que l’homme est passé par là et qu’il a crée des petits bassins qui créent plusieurs niveaux…a chaque niveau une température…

Plus vous êtes haut sur la rivière et plus c’est chaud, et bien entendu, j’ai sauté au plus chaud et je l’ai bien senti. J’ai pu rester 20 à 30 secondes ici, j’ai même pu m’asseoir, dans la partie haute, mais trop, c’est trop, je ne suis pas un homard.

Je suis donc redescendu d’un cran, près d’un petit pont et je me suis posé dans une eau qui devait être à 31 ou 32°C tranquillement, tandis qu’au dessus, elle devait être à 45 – 50°.

Reykjadalur baignade
Aller, viens, elle est bonne !

J’ai donc passé plus de deux heures dans ce bassin, j’ai discuté avec ceux déjà présent, ceux qui arrivait, j’ai eu le temps de tourner quelques scènes pour un Time Lapse à venir et j’ai pu apprécier un petit Dr.Pepper sur place que j’ai bien entendu ramené avec moi à la fin. Il ne faut pas polluer un tel endroit, ni aucun autre d’ailleurs.

Après le réconfort de nouveau l’effort puisqu’il a fallu que je reparte et que je prenne la route vers ma voiture, et la nuit a commencé à tomber donc bon, un conseil, il vaut mieux y arriver avant le noir total, surtout avec un temps pire qu’à l’arrivée…

La boiboite à commentaires

commentaires

A propos Kevin

Hey salut, Moi c’est Kevin !

Je suis un blogueur voyageur qui adore découvrir un tas de choses et partir à la rencontre de peuples et cultures différents, c’est bien plus enrichissant que tout le reste pour moi.

Je vous partage ma passion et vous donne mes conseils pour vous préparer vous aussi à visiter les endroits ou je suis allé, comme Les Etats-unis, l’Australie ou encore d’autres destinations.

A voir aussi

Road trip en Islande : Le Time Lapse

Je vous présente ma vidéo Time Lapse «  Islande : Between Earth & Water  » …

4 commentaires

  1. Superbe ! On aurait vraiment dû y aller avant de partir en Amérique du sud.. Bon ce sera pour plus tard, c’est tout :)
    Tim: Mon dernier article en date…Notre trekking sur le chemin de l’Inca en ArgentineMy Profile

  2. Exactement ! Quand on aura découvert tout ce qu’on veut voir par ici, on viendra faire un tour en Islande :)
    Tim: Mon dernier article en date…Une super expérience de volontariat dans la province de CordobaMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge