Accueil / Conseils aux voyageurs / Le guide de la survie aux longs vols

Le guide de la survie aux longs vols

Partager

Si tu aimes voyager, tu seras surement amené à prendre un vol qui sera relativement long et ce vol peut devenir très ennuyant et parfois même difficile à supporter selon votre personnalité. Voici un guide pour vous aider à y survivre.

10 – Avant de partir, se reposer

Beaucoup de gens n’arriveront pas à le faire à cause du stress et l’angoisse de prendre un vol pour partir en voyage ou en vacances ou encore à cause de l’excitation de voler et se de dire qu’enfin le jour J est là !

I'm so excited.....
I’m so excited…..

Ceux qui stressent, le font car ils angoissent d’oublier quelques choses, ils revérifient la/les valise(s) par exemple.

Je suis de ceux qui sont excités comme une puce et qui ont du mal à se reposer car je deviens impatient à force et lors de mon départ en Australie en 2013, j’avais fait nuit blanche chez mon meilleur ami qui était proche de la gare qui m’emmènerait à Roissy quelques heures après.

Un conseil à appliquer et que j’ai appris au fur et à mesure, c’est de régler votre montre ou plus probablement votre smartphone, la veille, sur l’horaire locale de votre destination et ainsi moins subir le décalage.

9 – Le surclassement

Beaucoup de compagnies de vol proposent des surclassements qui sont pas aussi chers que des classes « Business » mais qui peuvent faire une grosse différence pendant votre voyage. Il s’agit souvent des Economies/Premium qui améliorent votre siège et l’espace pour les jambes que vous avez.

Ne rêve pas, un surclassement comme ça, c'est pas près d'arriver. L'espoir, c'est beau !
Ne rêve pas, un surclassement comme ça, c’est pas près d’arriver. L’espoir, c’est beau !

Ce genre de petites choses pourront faire passer votre vol de « Il m’agace le type à côté de moi à me coller comme çà » à « Au final, on est pas trop mal« .

Pour vous faire surclasser, vous avez le choix de prendre l’option directement en réservant votre vol en aéroport ou sur internet, tout simplement.

Ça ne mange pas de pain:

J’avais déjà sorti cette astuce sur un de mes précédents articles sur Las Vegas, mais pour tenter de vous faire surclasser, vous pouvez aussi essayer de demander à un vendeur de billets de la compagnie s’il n’y aurait pas des places en plus et parfois, avec un excès de gentillesse (ou un petit billet glissé discrètement), vous pourriez finir une classe au-dessus.

Souriez....j'aurais pu vous faire un autre doigt !
Souriez…. j’aurais pu vous faire un autre doigt !

Glissez un sourire et une demande à une hôtesse au moment ou vous montez dans l’avion (en dernier), peut aussi vous permettre de vous faire asseoir simplement sur une rangée de siège vide et de pouvoir carrément vous allonger pendant le vol, comme moi en partance pour Singapour, ou parfois en classe supérieure aussi. Il y a un gros facteur chance, mais qui ne tente rien, n’a rien.

8 – Se mettre à l’aise dès l’arrivée dans l’avion

Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ? Hein, hein, hein ?

On vous explique dès votre arrivée que vous pouvez mettre vos sacs dans les compartiments au-dessus du siège ou bien sous le siège devant vous, mais il faut absolument le mettre au-dessus pendant un vol long courrier. Pourquoi ? Arrêtes ! Tu me charries là ?

Bon, juste pour vous alors ! Si vous mettez le sac à dos devant vous, sous le siège de votre voisin de devant donc, ben vous allez obstruer tout cet espace dont vous pourriez bénéficier pour étendre vos jambes après les 3 premières heures assis sans bouger. (Et encore, 3 heures sans faire ça, c’est long). C’est important de mettre son bagage au-dessus, confort absolu.

Ce qu'il faut éviter de faire au maximum
Ce qu’il faut éviter de faire au maximum

Retirez aussi vos chaussures car, pendant le vol, la pression de la cabine fera gonfler vos pieds et donc, vous vous sentirez compressez. Retirez donc ces grosses chaussures et tant pis pour le nez délicat de vos voisins.

7 – Le froid, c’est pas votre ami, n’est-ce pas ?

S’habiller chaud ! C’est mon conseil, voilà, oui habillez-vous chaud car à l’altitude où vous volerez, bien souvent, vous aurez froid et pas qu’un peu.

Dehors il fait -50°, voire plus et certaines compagnies n’offrent pas de couverture systématiquement donc il est utile de venir équipé avec de grosses chaussettes (qui pourrait retenir les odeurs dont je parlais dans le point 8) mais aussi vous tenir chaud aux pieds car la déperdition de chaleur se fait par les extrémités (Mains et pieds).

Lui, il a tout compris
Lui, il a tout compris

Une bonne écharpe, un bon gros pull ou une veste pourront faire la différence. Une GROSSE différence !

Personnellement, j’ai eu super froid sur un vol Pekin => Paris et j’ai regretté que Air China ne propose rien pour me réchauffer.

6 – Voyager léger, emportez des choses utiles

On chercher tous à voyager en emportant le moins de choses possibles ou plutôt, optimiser le poids de son bagage, pour l’aéroport, mais aussi pour soit en voyage après et pour un long vol, on ne peut emporter qu’un petit sac-à-dos ou une petite valise.

Il faut se concentrer sur l’essentiel et notamment, concernant ledit long vol, amener avec vous des écouteurs qui supprime le bruit ambiant et un masque pour les yeux pour la lumière et vous pourrez dormir comme un bébé pendant le vol et en tout cas pendant de longues heures.

Bon, je l’a remet car j’ai envie et il dort bien ce petit.

Votre chargeur de Smartphone sera super utile car il y a parfois des prises et si vous jouez dessus, la batterie partira très vite.

Je pense qu’emporter une tablette est super pratique aussi car 22 heures de vol jusque Sydney pourront aussi être comblées par vos films téléchargés dessus légalement, bien sur ou vos E-book également.

  • Les boules Quies ? Je vous dirais oui si les écouteurs vous gênent mais pas obligatoires.
  • Le repose-tête ? Oui, mais loin d’être obligatoire mais prend peut de place une fois dégonflé.
    • Certaines compagnies offrent un petit oreiller, comme la British Airways par exemple.
  • Un parachute ? NON
  • Votre PS4 ? NON ! Vous croyez vraiment la raccorder à l’écran du siège de devant ?

5 – Passez le temps

Pas souvent simple, surtout si vous avez rien emporté. C’est là que votre compagnie de vol peut vous sauver la vie ou du moins le vol.

British Airways dans l’exemple, car c’est eux qui m’ont le plus surpris, offrent le temps du vol sur les avions non-équipés d’écrans sur les sièges, un Ipad rempli de jeux, musiques et surtout de films à regarder.

Beaucoup de compagnies offrent ce contenu via les écrans intégrés dans les sièges et ce qui est top, c’est que bien souvent les films sont les plus récents.

Les écrans intégrés dans les sièges
Les écrans intégrés dans les sièges

J’aime personnellement l’option qui permet de voir ou en est le vol via une carte interactive dans ces écrans, avec le temps de vol restant, l’altitude et un tas d’autres informations inutiles mais qui aident à passer le temps.

Sinon, il vous reste plus qu’à dormir un peu, et si vous avez la chance de vous trouver côté hublot, de profiter de la vue à l’extérieur et de faire quelques photos comme vous le pouvez des paysages rarissimes qu’offrent le ciel.

4 – Soyez sympa avec vos hôtesses et Stewards.

Le personnel des compagnies de vol comme les stewards et hôtesses sont souvent dénigrés et parfois même maltraités pendant les vols car on les prend pour des serviteurs alors qu’au final, leur boulot n’est pas forcément si simple, même s’ils comportent plein d’avantages aussi.

Il faut être sympa avec eux car vous pourriez aussi leur faire passer un bon vol en discutant un peu avec eux dans une allée par exemple, et en retour, ils pourraient vous fournir un morceau de pain ou un repas en plus, parfois une boisson à l’œil quand c’est payant et tout le monde serait content.

Si vous êtes sympa, vous aurez peut-être droit à un supplément
Si vous êtes sympa, vous aurez peut-être droit à un supplément

Vous préférez quoi ? Une hôtesse qui fait la tronche tout le voyage et qui vous évitent, ou une sympa qui sourit et qui vous aident en cas de besoin.

Pensez-y, ce sont des êtres humains comme vous et ils méritent aussi qu’on les traitent bien.

3 – Bien boire et bien manger

On parlait de repas au-dessus et il est essentiel de bien manger pendant un très long vol tout autant que de bien boire et vous pouvez apporter une bouteille d’eau VIDE, dans l’avion et la faire remplir par un stewards sympa justement.

Évitez les Soda au maximum car ils vous donneront encore plus soif tout autant que la nourriture salée et en avion, c’est toujours un peu embêtant de devoir re-remplir ou redemander à boire constamment.

C'est un repas équilibré, plein d’énergie pour être en forme à l'arrivée
C’est un repas équilibré, plein d’énergie pour être en forme à l’arrivée

Le café, vous tiendra éveillé donc c’est bien à prendre avant d’atterrir mais évitez le pendant le vol, tout comme l’alcool d’ailleurs qui ne peut pas être utile pour votre gestion du décalage horaire à l’arrivée.

Un repas riche en glucose vous donnera aussi toute l’énergie pour lutter contre la fatigue du décalage horaire et votre cerveau gérera mieux une fois au sol.

2 – Bougez-vous !

L’immobilité dans un vol peut être dangereuse car plus le vol est long et plus le risque de voir vos jambes gonfler est important.

On entend souvent parler de bas de contention pour pallier aux problèmes de jambes lourdes, un problème qui peut mener à une trombose des veines à terme si vous prenez souvent l’avion.

Personnellement, je n’ai jamais eu le problème des jambes gonflées mais les jambes lourdes oui !

C'est une idée !
C’est une idée !

Il est donc important que de temps en temps vous marchiez dans l’allée, vous vous dégourdissiez les jambes pour raviver la circulation sur sang et vous éviter tout désagrément.

J’ai lu quelques part, des témoignages de gens qui ont mit 3 jours à voir leurs jambes dégonfler après un vol, par exemple.

En marchant pendant un vol, vous pourrez peut-être vous faire des amis ou rencontrer votre âme sœur, qui sait ?

1- La propreté, c’est la clé !

Avant l’arrivée, vous pouvez vous rafraichir et vous passer un coup sur le visage, sur le corps avec un gant de toilette et aussi vous brosser les dents. Ainsi, vous serez frais pour l’arrivée et ne sentirez pas la transpiration ou des odeurs bizarres propres à vous… (Vous avez vu ce dernier jeu de mots, pas mal hein).

Un bon kit pour se rester propre
Un bon kit pour se rester propre

Voilà, un long vol, selon votre personnalité, peut-être une épreuve ou un réel plaisir. Encore, je n’ai pas parlé des peurs de l’avion ici, mais pour ma part, j’adore voler que ce soit pour une heure ou pour 12 heures ou plus encore. C’est un plaisir.

Et vous, comment-vous survivez à vos longs vols ? Partagez vos astuces dans les commentaires, j’ai hâte de les découvrir.

La boiboite à commentaires

commentaires

A propos Kevin

Hey salut, Moi c'est Kevin ! Je suis un blogueur voyageur qui adore découvrir un tas de choses et partir à la rencontre de peuples et cultures différents, c'est bien plus enrichissant que tout le reste pour moi. Je vous partage ma passion et vous donne mes conseils pour vous préparer vous aussi à visiter les endroits ou je suis allé, comme Les Etats-unis, l'Australie ou encore d'autres destinations.

A voir aussi

Voyager en 2016 : La course au sensationnel

Voyager maintenant : une course au sensationnel

Voyager maintenant, c’est voyager différemment, voyager d’une façon beaucoup plus souvent connectée, voyager pour toujours …

2 commentaires

  1. Super chouette liste.
    Je reviens d’un vol Canada-France et le plus dur, même si le service Air France était top, c’est la place pour les jambes. Et merci ma bonne éducation (merci papa-maman) qui m’a empêché d’oser demander à ma voisine de bouger pour me laisser passer (elle a dormi tout le vol). Rester assis si longtemps c’est une torture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge